Stacks Image 29

PAGE EN CONSTRUCTION

Cassinicassini
Le Comté de Bar au XIIIémé siècle
Belrain etait situé dans le Barrois mouvant (Bar le Duc)

1709
Triste avanture qui doit estre insérée dans les annalles. arrivée en lan de grace mil sept cens neuf.

En lannée mil sept cens et neuf, il y eut un hiver qui na peut estre jamais eu son pareil, jusque la veille des roys sixième janvier, il ny avoit encor presque point eu de froidure, mais le iour mesme des roys il fit subitement une gelée si considerable, que tout estoit en glace, la froidure augmenta tellement pendant lespace de six semaines, que personne ne pouvoit mettre le nez hors du logis ; les animeaux domestiques mouroient come mouches, on trouvoit des personnes mortes dans leurs lits de froidure, le vin le meilleur restoit qu une glace dans les meilleurs caves, les chaines les noyers et autres gros arbres se fendoient dune violence si considerable que vous eussiez dit estre des coups de canons, les oyseaux liepvres sangliers perderis et autres animaux sauvages moururent dune si grande force q’ua peine en restatil pour repeupler ; Tous les gros et meilleurs arbres moururent en sorte quil nan resta que quelques jeunes, une partie parurent encor jaillir leurs freles fleurs et fruits au printemps et tout a coup on les voyoit jaunir et mourir, les bleds furent gellez tout a fait en sorte quil fallut tout resemer en orge et dieu voulut que lannée precedente les orges avoient assé
bien reussy ce qui facilita laditte resemaille, et il y eut une si grande abondance d’orge dans les … ou les bleds furent gellez que ce fut un miracle evident ; outre que les dits orges furent de si bonne qualita que le pain ressembloit au pain de veritable froment, une partie des septs de vignes moururent , l’autre partie ne jetta qu’ala seconde fleur, on ne vit jamais raisin laditte année, on fut obligé de resemer du vieu bled, et dieu le bennit tellement qu’on ne vit jamais les plus beaux bleds ny mieux avenut, deux gerbes faisaient le boisseau mesure de condé.

Croyez en lécrivain qui en a ressenti luymesme les tristes effets en foy de quoy il a signé Jean Boivin Curé de Belrain.
1713-1714 Epizootie des bêtes à cornes.

En mil sept cens treize et quatorze la mortalité se mit aux bestes a corne, il nen resta a Belrain qu’une dizaine.


J. N. VOIRIN, curé de Belrain (d'après j.marchal/anecdotes)
L'origine du nom de notre commune est incertaine,
au fil des années on trouve les appellations :
Rimaco, Baneia, Berus, Biaurain, Biaurin, Pulcher-Ramus, Bellus-Ramus
Suivant les auteurs l'étymologie diffèrent :
- du gaulois bel et rin, cours d'eau rivière
- du celte (J-F d'Envieu) : bail, ball =fortification et rann, rinn, roinn, reun, run = montagne
- du latin beau rameau, beau bois, belle ramure, beau bosquet


On notera deux homonymes : Beaurains commune du Nord près de Cambrai et un autre près de la Sarre (La Seigneurie de Beaurain ou Belrain & de Bouzonville est contigüe à la Prévoté de Valderfange...)


Près de la chapelle sainte Geneviève ont été découvertes des poteries romaines.

Mais c'est au moyen-age que Belrain se développe avec la construction d'une forteresse
féodale (1076) au XI ème siècle par un chef de l'armée barroise ; elle est destinée à la défense du Comte de Bar.
Le château disparaît en 1297 (?) suite aux assauts menés par la Comtesse de Champagne.

Belrain fut également chef lieu d'un doyenné, comptant 15 cures dépendant de l'archidiaconat de Ligny, diocèse de Toul
Hermitage
1790 : Formation du département de la Meuse.
Nom de la commune en patois : "Bérain" - Surnoms des habitants en patois : "Ganelons" .
Stacks Image 30
1914-1918 Aérodrome militaire américain (chemin de l'aviation)

December 2, 1918 Belrain
Dear Folks:-
Well here we are, at another new field. We moved here on Friday, that is the officers and planes did. The rest of the squadron came on Saturday.
We are at a place called
Belrain, 15 kilometers N.E. of Bar-le-Duc. We have the best flying field since we left Luxeuil. There are 3 squadrons here, 90, 99, & 104. The enlisted men all live at the field and the officers of 90 and 99 live out there. We of 104 are billetted in the village of Belrain, about one kilometer from the field. So far things aren’t really settled yet, but I expect we will be quite comfortable.
We, of course, know nothing of how long we will be here, but I sure hope it won’t be more than a month or so, for I want to go back to the States. However, that will all come in due course, for there can’t be much to keep up over here at the rate things are being settled.
Yesterday I received the copies of Colliers with the first four Letters from the Air. That fellow was with the French, either at schools or with a squadron when he wrote that dope and their censorship rules are practically nil. You may have noticed that none of those letters was written from Cazaux where he was under American control.
I also received the Citizens from Oct. 14 to 19.
By the way I have received official credit for the Boche I brought down on November 10th.
Have been pretty busy lately, getting things lined up, and we are not all set yet.
Am well and fit. Hope you are all O.K.
Love to all,
Mortimer
104th Aero Squadron, American E.F.

December 14, 1918 Belrain Eyes of the army

LES TERRAINS D'AVIATION DE LORRAINE : Secteur de Verdun - Argonne (secteur Sud Souilly / Bar le Duc)
United States Army Air Service
22nd Aero Squadron
Belrain 23 septembre et 30 novembre 1918 : 13th Aero Squadron (13th Bomb Squadron)

236th Escadrille, 225th Artillery Squadron,



Narayan Sengupta : http://www.scribd.com/doc/19722672/American-Eagles-US-Aviation-in-World-War-I-Part-I

Stacks Image 31
1973/1988 (Commune rattachée à Villotte-sur-Aire du 1 janvier 1973 au 1 janvier 1988)

BELRAIN
Entre Champagne & Lorraine

1297 Philippe le Bel occupé en Flandres ne pouvais accourir. Il chargea le sénéchal de Champagne Gaucher de Crécy, seigneur
de Châtillon, de repousser~Ie comte de Bar. Gaucher
pénétra dans lé Barrois, brûla Rosne, Belrain, Naives, Erize,
Salmagne, Lavincourt et Culey (S),et vainquit les troupes du
comte de Bar aux environs de Vaubécourt(~).


Sur cette frontière sera édifié au cours du XI ème siècle le très important château de Belrain dont le titulaire deviendra le premier vassal, sinon le premier officier, du comté (sous Renaud 1er le seigneur de Belrain est le chef de l'armée Barroise)
(2) Meuse, Bar-le-Duc, Yavincourt.
Dictionnaire géographique ... des Gaules et de la France - Abbé L.A. Expilly 1761 :
BEAURAIN ou Belrain, dans le Duché et au Baillage de Bar, Diocese de Toul, Parlement de Paris. On y compte 73. feux. Cette paroisse est à 2 lieus et quart N.N.E. de Bar-le-Duc. Son église est dédié sous le titre de la Nativité de Notre-Dame. ìl y avait autrefois à Beaurain un château qui a donné occasion de rendre cette paroisse chef lieu d'un doyenné sous l'Archidiaconé de Ligny. On compte quatorze Cures dans le Doyenné de Beaurain;: L'ancienne Maison de Beaurain ou Belrain qui avait pris son de la Paroisse dont il est question, a subsisté pendant cinq cents ans ou environ.
En 1543 le duc de Lorraine Antoine cède la ville de Vaudrevange chef lieu du bailliage d'Allemagne et la terre de Belrain, située dans le Barrois contre Châtel et Bainville propriété de la maison allemande d'Isembourg. - Mémoires de l'Académie de Stanislas Nancy 1891 (A142,SER5,T9
Savaris de Belrain escuiers
Willaumes de Belrain escuiers
Nicoles (Nicolas) de Belrain -1288
il est fort possible que ces acquisitions ne se soient pas faites sans protestation du comte de Champagne ; car sans que nous puissions préciser, ni quand ni comment, l'importante châtellenie de Belrain fut reprise par Thiébaut du comte de Champagne peut-être pout le dédommager de toutes ces reprises du Barrois en Champagne (1189-1214) - Annuaire de la société d'histoire et d'archéologie lorraine 1921
"...Ensemble des pays directement possédés par le comte Henri le Libéral chef de la maison de Blois depuis 1152 ou tenus en fief de lui...
- 16° La seigneurie de Belrain, l'une des terres pour lesquelles le comte de Bar le duc rendait hommage au comte Henri le Libéral.
...Part qui revient dans ce vaste ensemble aux divers suzerains du comte... :
I. L'empereur d'Allemagne auquel Henri le Libéral devait l'hommage pour plusieurs seigneuries situées hors des limites du royaume de France. - Belrain...dont aucune ne faisait cependant partie de son domaine propre.) - Auguste Longnon - Atlas de géographie historique F. Schrader 1907)
Jusqu'à il y a quelques dizaines d'années, au 2 rue de la chaussée se tenait une auberge qui proposait également les activités de buraliste et d'épicier-mercier . Elle était tenue par M. Munier. (M. Bienaimé, l'echo des com 09/2011)
Stacks Image 363
139e escadron aérien, Belrain aérodrome, France, Novembre 1918 / Service de l'Air, Armée des États-Unis
Stacks Image 368
L'aérodrome a été utilisé par le service aérien d'armée, États-Unis en 1918 et au début de 1919.
Après la guerre, l'aérodrome a été abandonné et est retourné à l'utilisation agricole.
SPAD S.XIII aircraft of the 2d Pursuit Group (13th and 22d Aero Squadrons) at Belrain Aerodrome, September, 1918
D'après Lionel Luttenbacher le terrain comprenait 8 hangars.
D'après Jean-Marie Picquart, la photo ci-dessus serait celle du terrain de Maulan.

Stacks Image 372
Captain Brooks with "Smith IV", Belrain Aerodrome, France, 1918.
Stacks Image 378
22d Aero Squadron capitaine Arthur Raymond Brooks avec son SPAD S.XIII, faire un atterrissage forcé après une panne de moteur. Belrain aérodrome
Stacks Image 376
22d Aero Squadron SPAD S.XIIIs, Belrain aérodrome
La campagne Meuse-Argonne a été lancé le 26 Septembre 1918 à réduire davantage le saillant de Saint-Mihiel. La 13e Aero Squadron déplacé le 23 Septembre à Belrain aérodrome , et à partir de là infligé de lourdes pertes à l'avion ennemi et ballons. Comme ses pilotes ont gagné la domination de l'air, leurs responsabilités ont été élargies pour inclure la protection des forces terrestres, le mitraillage des troupes ennemies et les bombardements de cibles qui pourraient être observés dans les lignes ennemies. Au cours de la Meuse Argonne offensive, l'escadron perdu Lts.Gerald D. Stivers, Henry Guion Armstrong, Clarence A. Brodie et Robert H. Stiles tués au combat.
Le 7 Novembre, l'escadron a déménagé à
Souilly aérodrome
Situé à 0,8 miles (1,3 km) S de Belrain, Lorraine [2]
Aviation américaine :
Première Army Air Service poursuite / observation aérodrome
[1]
Siège,
2d Groupe Pursuit, le 23 Septembre - 11 Novembre 1918
13e Aero Squadron (Pursuit) 23 Septembre - 7 Novembre 1918
49e Aero Squadron (Pursuit) 23 Septembre - 7 Novembre 1918
139e Aero Squadron (Pursuit) 24 Septembre - 11 Novembre 1918
22d Aero Squadron (Observation) 22 Septembre - 7 Novembre 1918
104e Aero Squadron (Observation) 30 Novembre 1918-1914 Janvier 1919
99e Aero Squadron (Observation) Le 31 Novembre - 13 Décembre 1918
90e Aero Squadron (Observation) 2. Décembre 1918 à 1918 Janvier 1918

Aviation française :
C47 du 6-21/04/17
SAL 56 du 03/08 au 16/10/17
N 92 du 28/08/17 au 3/06/18 puis du 28/08 au 21/09/18
SAL 225 du 6-20/09/18
N 95 du 4-15/10/17
N 97 du 04-14/10/17
SOP 277 du 16/02 au 23/04/18
SOP 229 du 26/04 au 11/05/18
AR 258 du 28/04 au 24/05/18
RXI 240 du 5-14/07/18
BR 236 du 5-20/09/18
SAL 28 le 7/9/18
(source : Atlas MEUSE 1914-1918 Terrains d'aviation militaires - Anciens aérodromes 2016)